Lacliniquedupenis.fr - LA sexualité au masculin

penis informations

LaCliniqueDuPenis.fr - le magazine santé n°1 qui a pour vocation d'apporter de nombreuses 

informations liées à la sexualité masculine.

Nos experts traitent de nombreux sujets sur les maladies sexuelles, les différents traitements, les impuissances, la libibo... etc

*Lacliniqueudpenis.fr n'a pas de vocation commerciale, si vous désirez acheter les produits répertorié, vous serez redirigez nos sites partenaires 

1

L'anatomie du pénis

Le pénis est un organe très complexe du corps masculin, qui a la particularité, comme on le sait tous, d'avoir deux fonctions : une fonction d'évacuation de l'urine, qui provient de la vessie, et une fonction reproductrice, avec l'évacuation des spermatozoïdes. Le pénis a également la spécificité de connaître deux états : un état flaccide, lorsqu'il est repos, et donc mou, et un état d'érection, avec la rigidité qui le définit, alliée à une augmentation de sa taille.

En matière d'anatomie, le pénis comprend trois éléments principaux : le corps, le gland, à son extrémité, et le scrotum, c'est à dire les testicules et leur enveloppe, appelées plus généralement les bourses. Mais la vessie et bien évidemment la prostate interviennent également dans le fonctionnement du pénis.

Le corps de la verge est bien plus long qu'on ne peut le croire. En effet, le pénis débute dans le périnée, où il est relié à la symphise pubienne, une articulation qui unit les deux os du pubis, grâce à un ligament suspenseur. C'est d’ailleurs ce ligament qui est coupé puis étiré lors d'une intervention chirurgicale d'augmentation de la taille du pénis. Le corps de la verge est poilu à partir de l'adolescence et peut être recouvert de petits kystes blancs, appelés kystes sébacés, non dangereux. Enfin, le corps est composé de nombreux vaisseaux sanguins et de corps caverneux, qui accueillent le sang lors de l'érection.

A l'extrémité du corps du pénis se trouve le non-moins célèbre gland, avec sa forme si particulière et sa muqueuse qui rougit lors d'une phase d'excitation. A son centre se trouve le méat urétral, d'où sortent à la fois le sperme et l'urine. Ce méat urétral est relié à la vessie mais aussi à la fameuse prostate, cet organe masculin où le sperme est préparé, maturé, avant d'être éjaculé. Très fragile et susceptible d'être infecté, le gland demande une hygiène quotidienne rapide, que le sexe soit circoncis ou non. En effet, le prépuce vient recouvrir un gland non circoncis. Cette "pochette" de protection, sorte de peau mobile, a une taille qui varie selon les hommes, recouvrant totalement ou non le gland. Il est notamment retenu au gland par le frein, ce sillon très fragile, dont il arrive qu'il se déchire pendant une pénétration.

Enfin, le scrotum ou plus familièrement les bourses complètent ce triptyque. Ce n'est ni plus ni moins qu'un sac comprenant les deux testicules, qui fabriquent les spermatozoïdes. Les testicules, retenus par un cordon spermatique, sont recouvertes de muscles, les muscles crémastères. Ce sont eux qui modifient la forme du scrotum, dans une phase d'excitation mais aussi lorsqu'il fait froid ou au contact de l'eau. Le scrotum remonte alors plus près du corps et pend moins. Le scrotum comprend également de nombreux vaisseaux sanguins et de nombreux nerfs. On ne précisera pas qu'il est très sensible, provoquant de fortes douleurs au moindre choc.

2

Les différentes formes du pénis

Si pour Pierre Perret, "des zizis y en a de toutes les couleurs", des chercheurs ont, de manière très sérieuse, tenté de définir différentes sortes de pénis, selon leur forme. Ainsi, en 2017, le Dr Davis Shusterman, exerçant en tant que chirurgien urologue à la New-York Urology, a établi à quatre le nombre de types de pénis différents.

le pénis en forme de crayon est le type de pénis le plus répandu parmi la gente masculine. Très logiquement, ce pénis est droit, possède un corps uniforme, mais avec un gland plus étroit, voire dans certains cas, pointu. En érection, ce phallus est plutôt efficace car il convient à toutes les positions sans aucune difficulté.

3

Le fonctionnement d'une érection

A la suite d'une stimulation sexuelle, le pénis répond par une érection. Ce mécanisme se déroule en trois temps, dont deux seulement ont lieu directement dans le pénis.

En effet, une érection provient, dans la grande majorité des cas, d'une excitation sexuelle. Lors de celle-ci, c'est bien en premier lieu le cerveau qui est stimulé, par un ou plusieurs sens : la vue, l'odorat, le toucher ou l’ouïe. Le cerveau transmet cette excitation au pénis, au travers de la moelle épinière et des nerfs érecteurs.

Lorsqu'il reçoit l'information, le pénis connait une première phase appelée la tumescence : les muscles lisses présents dans les corps caverneux du pénis se relâchent et voient affluer du sang qui prend possession de la structure du pénis, comparable à celle d'une éponge. De fait, le pénis augmente de volume. Toutefois, cela ne suffit pas à obtenir une bonne érection.

En effet, après la tumescence vient la phase de rigidité : lors de celle-ci, les veines, dont le but est d’évacuer le sang de la verge, sont compressées, augmentant alors la pression du pénis. Le membre se durcit et est fin prêt à une pénétration. Ce n'est qu'après l'éjaculation que, sous l'effet d'une enzyme, les muscles du pénis se contractent à nouveau, permettant l'évacuation du sang et le retour du pénis à son état flaccide.

De fait, si le cerveau joue un rôle essentiel, il arrive qu'une érection ait lieu sans intervention du cortex cérébral. C'est notamment le cas lors des fameuses érections du réveil ou des érections qui se développent pendant le sommeil.

Il arrive, chez de nombreux hommes, notamment après l'âge de 40 ans, que le pénis ne réagit pas à des stimulations d'ordres sexuelles. On parle alors d’une panne. Celle-ci peut alors avoir deux origines :

soit la panne est psychologique : le cerveau ne joue pas son rôle de transmetteur de l'excitation. Cela peut venir du stress ou d'une baisse du désir. Certains traitements médicamenteux, comme les antidépresseurs, qui jouent sur le cerveau, ont quelquefois une part de responsabilité.

- soit la panne est mécanique : le pénis n'arrive pas à se mettre en position d'érection. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce dysfonctionnement : problèmes vasculaires, avec des artères bouchées, troubles hormonaux, maladie. Par contre, le mode de vie de certains hommes facilite malheureusement les troubles sexuels, comme la consommation d'alcool ou de tabac.

Suivant l'origine des troubles, des traitements médicamenteux permettent de nos jours de mettre fin à ces pannes très handicapantes.

4

Quelle est la taille moyenne du pénis ?

Voilà une question qui taraude beaucoup d'hommes, depuis la nuit des temps. Et les recherches médicales ont toujours trouvé également beaucoup d'intérêts à cette question, puisque la première étude sur la taille du pénis remonte à la fin du XIXème siècle.

3 grandes études sérieuses sur le sujet se sont suivies depuis une vingtaine d’années, pour des résultats plutôt concordants. Ainsi, en 1996, le Journal of Urology américain faisait l'état d'une étude sur une soixantaine d'individus. La taille moyenne d'un pénis au repos était alors de 8,8 cm et se mesurait à 12,9 cm en moyenne en érection, sans que la taille au repos ne soit proportionnelle à la taille en érection.

En 2014, une nouvelle étude américaine s'intéressait plus précisément à la circonférence du pénis en érection. Elle était en moyenne de 12,2 cm, mais les auteurs de l'étude indiquaient également que cette taille dépendant de la stimulation.

Enfin, dernièrement, en juillet 2018, le Medical News Today, a réalisé un condensé des multiples études réalisées sur le sujet depuis des décennies. Ainsi, en recoupant toutes les informations, les auteurs considèrent que la taille moyenne d'un phallus au repos est comprise entre 7 et 10 cm. En érection, ce nombre grimpe entre 12 et 16 cm, pour 12 cm de circonférence.

Quant à la définition scientifique d'un petit pénis, les auteurs de l'enquête de 1996 estiment que cette définition convient pour les pénis dont la taille est inférieure à 4 cm au repos et à 7,5 en érection.

5

Quelle est le plus grand pénis du monde ?

Si certains hommes sont gênés par la taille de leur sexe, pas assez grand à leur goût ou à celui de leurs partenaires, d'autres ne connaissent pas ses soucis. En effet, avec un pénis de 48,21 cm au repos, un Mexicain de 53 ans, prénommé Roberto Esquivel Cabrera, est l'homme avec le pénis le plus grand du monde. Si celui-ci a fait reconnaitre son record auprès du Guiness Book, il considère cette spécificité physique comme un handicap, qui l'empêche en réalité d'avoir une vie sexuelle.

L'américain Jonah Falcon, âgé de 47 ans, est sur la seconde marche du podium, avec un pénis de 24,13 cm au repos et 34,29 en érection. Cela lui a d’ailleurs posé quelques problèmes, notamment en 2011, lorsque la sécurité de l'aéroport de San Francisco l'a soupçonné de transporter un objet suspect.

6

Les solutions pour agrandir son pénis

Si l'objectif n'est sûrement pas d'atteindre ces records de tailles, les hommes qui souhaitent gagner quelques centimètres de pénis ont désormais plusieurs solutions qui s'offrent à eux.

penoplastie penis

La chirurgie : pénoplastie

La chirurgie s'est ainsi développée. La pénoplastie consiste à sectionner le ligament suspenseur du pénis. Ainsi, une partie de la partie interne du pénis devient externe et donc visible. Le gain est de l'ordre de 2 à 4 cm au repos. La chirurgie permet également un grossissement du pénis, par le transfert de graisses corporelles, prélevées sur le ventre principalement, sur le pénis. Ces opérations coûtent malheureusement plusieurs milliers d'euros.



En savoir plus sur la pénoplastie

extenseur penis

Les extenseurs de penis

​Les extenseurs péniens sont également très présents sur le marché, avec à sa tête le SizeGenetics, très renommé. Un extenseur est un dispositif qui vient étirer les ligaments et les muscles présents dans le pénis, à la manière d'un exercice de musculation. L'extenseur doit alors être porté environ quatre heures par jour. Au bout de 6 à 8 semaines, les premiers résultats sont visibles. Le gain en longueur peut atteindre dans les meilleurs cas un tiers de la taille du pénis, et environ 3 à 4 cm en moyenne.

En savoir plus les extenseurs de penis

pompe à penis

La pompe à pénis

​La pompe à pénis se développe également. Habituellement utilisée pour obtenir des érections plus durables, les pompes permettent chez certains hommes de gagner quelques centimètres de taille de pénis. Utilisée sous la douche, la pompe à pénis se base sur un principe de ventouse. Environ 2 cm de longueur en plus sont visibles chez les utilisateurs après plusieurs semaines d'utilisation.

Bientôt disponible sur la clinique

compléments alimentaires

Les compléments alimentaires

​Enfin, certains compléments alimentaires, sous formes de gélules à ingérer chaque jour, améliorent globalement les performances sexuelles masculines. Certains hommes ont vu un accroissement de la taille de leur sexe. Ces résultats ne sont toutefois que partiels et ne touchent pas tous les hommes.




Bientôt disponible sur la clinique

Nos derniers articles

NOS DERNIERS TESTS


Male edge
Extenseur de penis

​Size Genetics avis
Extenseur de penis

En cours
Pilule

5 (100%) 3 votes